Catégories
inspiration

Invités au meilleur de nous-même

Photo Véronique Sagot – Vitrine Galerie GAD EDITION-Paris

Je me vois bien faire depuis quelques jours, à me laisser gagner par la psychose. Je vois bien au fil des annulations de séminaires combien mon champ se restreint, du monde à la chambre. A me laisser happer par les posts des réseaux, par l’inquiétude sur certains côtés de la nature humaine. Tentation de se replier, de vivre au jour le jour, en mode survie, protection. Au rythme des annonces, tourner en boucle autour d’un seul sujet qui occupe tout l’espace.

La tourmente, l’inconnu, la vie qui vous percute, cette confrontation implacable avec le réel, l’expérience de l’impuissance, et de la fragilité, je la traverse depuis 3 ans dans ma vie personnelle. Si je me relie à ce qui m’aide depuis le départ, c’est de nourrir la vie en moi et dans les situations. C’est d’apprendre à voir en permanence le monde dans ces deux facettes obscure & lumineuse, un élargissement du regard au-delà des apparences. L’aspiration du noir est telle, qu’il faut une volonté farouche pour regarder le petit faisceau de lumière. Il est facile de fermer / de se fermer. Le mouvement se fait tout seul.

L’ouverture du cœur aux possibles, au meilleur de l’humain, elle, c’est une respiration, c’est un mouvement, une reconnexion permanente au corps et aux émotions, en tout cas pour quelqu’un comme moi qui marche avec ses peurs. Une énergie concentrée mais ouverte.

Soudain nous voilà rappelés à plus de responsabilités dans nos actes du quotidien, dans chacun de nos choix. Dans un mouvement qui à la fois invite à penser collectif, à penser société, tout en nous contraignant à plus d’isolement. Un bouleversement des repères qui va créer du nouveau. Un repli sur les essentiels, et des questionnements existentiels pour beaucoup. J’ai la conviction que c’est notre attention à garder la flamme, à nourrir la confiance, à s’épauler quand les uns vacillent et doutent qui changera la donne. Raffermir au jour le jour, le sol qui nous porte. Pas à pas. Jour à jour. Humain à humain.

Déclaration d’intention… un moyen en vous le partageant de me dire à moi-même ce qui compte. Sans certitude aucune, faire le choix de la confiance et regarder chez moi et chez l’autre ce qu’il y a de meilleur et qui ne demande qu’à prendre forme dans notre réalité chamboulée.

Article publié dans linkedin le 16 mars 2020